Les KPI

  • Historique de capitalisation boursière

Aujourd’hui, les principales plateformes de consultation de titres côtés en bourse permettent de consulter l’historique du cours d’une action. Cet historique de cours est facilement trompeur dans le secteur des biotechnologies. Par nature, une biotech ne génère peu ou pas de revenus mais consomme du cash. Pour financer le développement, des augmentations de capital sont régulièrement effectuées, ce qui entraine une dilution du capital. Pour analyser un historique, le cours du titre n’est pas dissociable du nombre d’actions en circulation au moment de la cotation. Pour étudier l’historique boursier d’une biotech, nous proposons de retracer le niveau de capitalisation boursière dans le temps.

 

  • Historique de cours actualisé:

Pour comparer un historique de cours d’une biotech avec la cotation actuelle, nous proposons l’historique de cours actualisé. Cet indicateur répond à la question:

« A un moment donné, le titre cotait X. Aujourd’hui, il devrait coter Y pour atteindre le même niveau de capitalisation de l’époque. »

Historique de cours actualisé = capitalisation de l’époque / nombre d’actions aujourd’hui

Sur l’exemple si dessous,  en février 2012, le titre cotait 4 €. Avec l’augmentation du nombre d’actions en circulation, il suffirait que le titre côte 0.7 € aujourd’hui pour égaler la capitalisation boursière de l’époque.

[visualizer id= »449″]

 

[visualizer id= »450″]

 

  • Dilution moyenne annuelle:

Si le nombre d’action de la société à doublé depuis son IPO, le capital à été dilué de 100%. Si l’IPO a eu lieu il y a 5 ans, la dilution moyenne annuelle est de 20%.

 

  • Cash burn:

Résultat net + amortissements

 

  • Cash burn par employé:

Cash Burn / Nombre moyen de salarié pendant l’année en cours

 

  • Cash burn sur capitalisation

Cash Burn / Capitalisation boursière à date.

Il donne un indice sur l’importance des dilutions de capital futurs via augmentation de capital.  Plus ce ratio est faible, moins le cash burn est important au regard de la capitalisation du titre. Cela signifie qu’il suffit d’émettre un faible nombre de titre pour compenser la consommation de cash. Au contraire, plus ce ratio est élevé, plus les prochaines augmentations de capital risque d’êtres dilutives.

 

  • Autonomie financière:

Trésorerie / Cash burn

 

  • Trésorerie sur Capitalisation:

Trésorerie / Capitalisation boursière

Plus ce ratio est élevé, plus elle « vaut son cash »